The Site WebCréer un site internet par vous même

Serveur dédié ou serveur mutualisé : lequel choisir ?

La plupart des gens qui achètent un hébergement web ne savent pas la différence entre un serveur dédié et un serveur mutualisé. Si bien qu’ils se dirigent généralement sur l’offre la moins chère sans réellement connaitre les caractéristiques du serveur qu’il achètent.

Afin que vous ayez toutes les cartes en main, on va voir quels sont les différents types que proposent généralement les hébergeurs web.

serveur-mutualise-dedie-vituel

Types de serveurs

Il existe plus ou moins 3 types de serveurs :

  • Le serveur mutualisé ou mutuel
  • Le serveur dédié
  • Le serveur virtuel (privé)

Le serveur mutualisé

Le serveur mutualisé est l’offre la plus répandue sur le marché, afin de comprendre ce qu’est un serveur mutualisé il faut se pencher sur l’infrastructure des serveurs.

Comme sont nom l’indique, c’est un serveur partagé par plusieurs utilisateurs. En gros, il y a une grosse machine (le serveur) dans laquelle nous avons plusieurs « espaces ».

Chaque espace est simplement loué à un client. Du coup, lorsque vous vous abonnez à un hébergement mutualisé, il faut bien comprendre que vous louez une partie du serveur.

Pour vous donner une idée, c’est comme si vous louez un lit dans un dortoir, les ressources du dortoir (eau, électricité…) sont partagés avec tout les locataires.

Avec un serveur mutuel c’est pareil, vous partagez les ressources de la machine (processeur, mémoire, bande passante…)  avec tout les clients qui sont sur ce serveur.

Bien évidement, techniquement parlant c’est un peu plus compliqué que cela, mais vous l’essentiel est de comprendre que mutualisé = partagé ou divisé.

offre-serveur-mutuel-ovh

Exemple d’offre (2.99 € HT) de serveur mutuel chez OVH.

Les avantages et inconvénients des serveurs mutualisés

Mis à part l’avantage du prix, un serveur mutualisé peut avoir beaucoup d’inconvénients.

J’ai essayé beaucoup de serveur mutuels depuis 2007 (Godaddy, GreenGeeks, Bluehost, Pozhub, Ovh…) et voici les différents points communs que j’ai pu constater.

Les avantages :

  • Le prix mensuel pas cher (entre 2 et 6 €).

Les inconvénients :

  • Les ressources sont limitées : Vu qu’un serveur mutuel partage ses ressources, des seuils d’utilisation vous seront imposés concernant la mémoire RAM (limité entre 32-64Mo), le processeur, la bande passante…
  • L’installation personnalisé de composant ou logiciels n’est pas possible : Tous les utilisateurs utilisent les même logiciels. Vous ne pourrez ni modifier ni installer des logiciels sur la machine (par exemple impossible de mettre à jour le noyau, mettre à jour PHP, installer un module).
  • Des problèmes de latence si le serveur devient trop chargé : Si il y a de gros sites sur le serveur qui demandent beaucoup de ressources, les autres sites en pâtirons (par exemple les sites deviennent lents, il y a des problèmes de connexion, des problème de base de données…).
  • L’adresse IP du serveur est partagée avec tout les sites : Le problème d’une adresse utilisée par plusieurs sites est que si un des sites transgresse les règles régies par les logiciels antivirus ou de spam (exemple : un site marqué comme malveillant ou un email marqué comme spam), l’adresse IP peut être mise dans une liste noire. Vous aurez également un malus même si vous n’avez rien fait.
  • Propice aux cyber-attaques : Étant donné que le serveur gère plusieurs sites, vous aurez plus de chances de vous faire attaquer par des hackers. Les attaques peuvent malheureusement toucher tout les sites du serveur.
  • Les prix augmentent généralement la deuxième année : Lisez bien les clauses du contrat.

Le serveur dédié

Le serveur dédié comme sont nom l’indique, est une machine qui est complétement dédiée à un utilisateur. C’est à dire que le serveur entier appartient à un client dont il est responsable.

Si on voulait comparer cela à l’immobilier, c’est comme louer une maison sans meubles. La maison, vous devrez la meubler pour qu’elle soit confortable mais vous n’avez pas à la partager avec d’autres individus (sauf si vous le souhaitez).

Ainsi un serveur est par défaut vide, il faudra l’installer soit même ou faire appel à des prestataires. Le client n’a pas à partager les ressources de sa machine avec d’autres utilisateurs, il dispose 100% des ressources (processeur, mémoire vive, bande passante…) et il peut installer les logiciels qu’il veut.

Les avantages et inconvénients des serveurs dédiés

À la base ce genre d’offre, est plutôt destinée aux entreprises car louer un serveur dédié peut couter assez cher.

Les avantages :

  • Vous disposez de 100% des ressources que votre serveur : Vous n’avez pas à les partager avec d’autres utilisateurs.
  • Vous pouvez installer tout ce que vous voulez : Vous pouvez mettre à jour les logiciels et en installer.
  • Vous disposez d’une adresse IP unique : Fini les malus et les listes noires si vous vous comportez bien.
  • Moins de chance d’être victime des cyber-attaques : À moins que vous êtes une célébrité ou que vous vous appelez Microsoft, il y aura moins de chance que vous soyez victime d’une attaque ciblée.

Les inconvénients :

  • Le prix mensuel est assez onéreux (59€ – 100€ et plus pour les haut de gamme).
  • Vous devez installer tout vous même ou faire appel à des prestataires.

Le serveur virtuel (privé)

Le serveur vituel aussi appelé serveur dédié virtuel ou virtual private serveur (VPS) en anglais est une sorte de serveur hybride entre le serveur dédié et mutuel.

En fait, un serveur virtuel est une sorte de serveur dédié mais virtualisé. C’est à dire que le serveur lui même n’est pas physique, c’est une image virtuelle instancié dans un plus grand serveur (qui gère les serveurs virtuels).

D’ailleurs techniquement parlant, on appelle aussi cela une instance. Un serveur virtuel possède ses propres ressources matérielles (processeur, mémoire vive, bande passante…) comme un serveur dédié physique.

Pour vous donner une meilleure idee, un serveur virtuel c’est comme si vous louez un condo dans une villa. Chaque condo a ses propres caractéristiques, et vous n’avez pas besoin de partager votre habitat et ses ressources.

Les avantages et inconvénients des serveurs virtuels privés

Un VPS est à l’origine une offre destinée aux professionnels et techniciens. Elle permet de bénéficier de tout les avantages d’un serveur dédié mais à moindre cout.

Les avantages :

  • Comme pour le serveur dédié, vous disposez de 100% des ressources de votre serveur sans devoir les partager.
  • Vous pouvez installer tout ce que vous voulez.
  • Vous disposez aussi de votre propre adresse IP.
  • Moins sensible aux cyber-attaques également.
  • Le prix est pratiquement le même qu’un serveur mutuel (entre 5$ et 10$).

Les inconvénients :

  • Le VPS est généralement vide par défaut, vous devrez l’installer vous même ou faire appel à des prestataires.

Et le serveur cloud ?

Le serveur cloud n’est rien qu’une évolution des serveurs virtuels. Vous verrez parfois ce genre d’appellation sur les sites d’hébergeurs web.

Cloud ou nuage en français défini une architecture plus flexible : facilitant les l’amélioration matérielles de sa machine, permettant au serveur de se dispatcher à plusieurs endroits afin d’optimiser l’accès, éviter les saturations…

 

Voilà maintenant que vous savez la différence entre serveur mutualisé, dédié et virtuel, il vous sera plus facile de choisir votre d’hébergement web.

De mon point de vue, il n’y a pas photo, le serveur virtuel est certainement le meilleur compromis car il permet d’allier autonomie et puissance.

C’est ce que j’utilise pour héberger mes sites et je vous le recommande tout naturellement.

 

A propos de l'auteur
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*